post

Victoire du Stade Niçois à Cognac !

Douze semaines après leur dernier match de championnat, les niçois ont battu, cet après-midi, l’Union Cognac St-Jean-d’Angély de 2 points (21-23) grâce à une pénalité marquée dans les derniers instants. Nice reste invaincu et conserve sa place de leader de Nationale, à égalité avec l’US Bressane.

La première période de la rencontre fut marquée par un duel au pied entre Simon Ricquebourg et son homologue de Cognac. Les niçois éprouvaient quelques difficultés à sortir de leur camp en raison d’un vent défavorable, ce qui ne les empêchait pas de se montrer très dangereux à chaque incursion chez l’adversaire. D’ailleurs, Matthieu Bonnet-Gonnet a inscrit le premier essai de la partie. Après un groupé pénétrant dominant, l’ailier niçois éliminait le talonneur adverse pour finalement aplatir directement au pied des poteaux (6-10). Derrière, les locaux sanctionnaient les fautes de nos stadistes à trois reprises, 15 à 13 à la pause.

Au retour des vestiaires et malgré l’appui du vent, les niçois ont enchainé les fautes mais les coéquipiers d’Augustin Ormaechea se montraient toujours réalistes en attaque. Suite à une touche dans les 22m de l’UCS, les avants initiaient un groupé pénétrant et filaient, pour la deuxième fois, dans l’en-but (18-20). Sur le renvoi, Nice perdait la balle et subissait le retour des locaux. L’arbitre sanctionna l’indiscipline niçoise avec deux cartons jaunes : Lionel Mapoe et Rémy Defives. À 13 contre 15, le Stade Niçois encaissait une pénalité et repassait derrière au score (21-20).

La suite, le réveil des niçois. Dans les dernières minutes de la partie, les visiteurs enchainaient et se rapprochaient de la ligne d’en-but adverse. L’arbitre siffla une pénalité sous les poteaux suite à une faute en mêlée. Matthew James ne se privait pas et donna la victoire aux siens (23-21).

Avec quatre points de plus au compteur, le Stade Niçois soigne ainsi son retour à la compétition et conforte sa place de leader du championnat.

Images : ©Damien Tugulescu

#IssaNissa