Arrivé de la ProD2 durant l’intersaison, Thibaud Rey a quitté Mont-de-Marsan pour rejoindre le Stade Niçois et un nouveau défi. Le deuxième ligne enchaîne les apparitions sous le maillot niçois en ce début de saison et s’affirme de plus en plus dans le pack azuréen. Il revient avec nous sur la rencontre de Massy et nous présente le prochain adversaire du Stade Niçois, Aubenas.

Thibaud, quelques jours après la défaite à Massy, quel regard portes-tu sur la rencontre ?

Pour être honnête, on n’a pas très bien dormi après le match de dimanche. On ressasse tous le match. On n’a pas été très bons, notamment devant. Après le sentiment qui prédomine c’est la frustration. C’est frustrant parce que pendant 50 minutes on est dans les clous pour jouer la victoire et dès qu’on marque l’essai, on perd pieds. C’était un match fermé avec beaucoup d’erreurs et de fautes des deux côtés. On laisse passer l’orage au début de la rencontre et puis on retrouve la possession du ballon et on joue dans leur camp mais on ne marque pas. Ensuite en fin de match, on passe totalement au travers, j’ai encore du mal à l’expliquer.

Justement, 3 essais dans les 10 dernières minutes, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Difficile de trouver des réponses. Au retour des vestiaires, on revient bien, on marque un essai en force mais au lieu de nous booster nous, çà à redonner de l’énergie à Massy. On recule et on commence à trop subir. Ils reprennent de la confiance et après nous, sans savoir pourquoi, on lâche mentalement et même physiquement. C’est très frustrant parce que Massy est une très belle équipe mais on sentait qu’à la 60ème minute on avait la possibilité de faire quelque chose.

Que doit-on retenir de ce match ?

Il ne faut pas l’oublier mais passer à autre chose et s’appuyer sur ce qu’il s’est passé. Il faut apprendre de nos erreurs. Il faut qu’on prenne conscience de notre potentiel. L’identité de ce club et de ce groupe c’est le jeu, il faut envoyer du jeu et lâcher les chevaux.

Après 3 victoires consécutives, est-ce un coup d’arrêt ?

Je ne pense pas que ce soit un coup d’arrêt. Par expérience je peux dire que la saison est longue, il peut se passer beaucoup de choses. Une équipe peut démarrer la saison sur les chapeaux de roues mais se rater après janvier, et vice-versa. On aurait aimé ramener les 4 points évidemment mais il faut apprendre de cette défaite. Il faut tirer les leçons et les enseignements de la rencontre, de nos erreurs pour aller de l’avant et progresser. Dans ce championnat tout peut aller très vite donc rien n’est figé. En enchainant des victoires on va pouvoir se replacer et ça commence par le déplacement à Aubenas ce dimanche.

Aubenas, une équipe que vous connaissait déjà …

Oui on a affronté cette équipe en match amical. Mais je pense qu’il ne faudra pas y penser. C’était l’avant saison, les choses sont différentes aujourd’hui. On connait ce genre de déplacement dans un contexte hostile. Ils vont nous attendre et nous imposer un gros combat. C’est une équipe rugueuse, combative et qui va te mettre sous pression. Ce sera à nous de jouer notre rugby, imposer notre jeu et notre rythme. Ce ne sera pas simple mais on peut le faire.

Sur un plan personnel, tu enchaines les matchs sous tes nouvelles couleurs, comment se passent tes débuts à Nice ?

J’ai été très bien accueilli par les gens du club, par le staff et les coéquipiers. On a vraiment un bon groupe. Tous les mecs sont bienveillants. Les anciens ont bien accueilli tous les nouveaux. Après d’un point de vue personnel, je peux faire beaucoup mieux. Je découvrais un nouvel environnement donc il fallait un temps d’adaptation, il est terminé. Je veux montrer encore plus mes capacités et être meilleur qu’au début de saison. Et puis d’un point de vue personnel, Nice ça change pas mal de Mont-de-Marsan !

#IssaNissa #NissaRugby