Alors que l’équipe première a terminé sa saison par une montée historique en ProD2, les Crabos, eux, ont clôturé une longue saison usante pour les corps, mais également pour les têtes. Retour sur la saison des Crabos.

La phase de qualification

Les Crabos, eux, débutent leur saison fin septembre après une longue période de préparation. Placés dans la poule 3, les Juniors retrouvent des adversaires « habitués » à ce niveau de la compétition en Elite. Le Stade Niçois retrouve donc le RC Toulonnais, Grenoble, Provence Rugby, Valence Romans et Chambéry, une poule relevée et homogène sur le papier. D’entrée de jeu, les jeunes Niçois entrent dans le vif du sujet avec 3 gros morceaux : Toulon, Grenoble et Provence. Malheureusement, les Crabos s’inclinent lors des trois premières rencontres face à des équipes déjà en place (Toulon 7-19, Provence 13-22 et Grenoble 17-48), des formations qui termineront d’ailleurs la phase régulière aux 3 premières places. Il faut attendre la mi-novembre pour voir les Niçois l’emporter avec le bonus offensif sur le terrain de Chambéry (36-17). Ce sera la seule victoire sur le terrain de l’équipe (Chambéry ayant fait forfait au match retour à Nice). À la fin de la phase de qualification, les Azuréens occupent la 5ème place et verront la poule Challenge.

Guillaume Cazanave :

« Si je dois faire un résumé de la saison, je dirai qu’elle est plutôt frustrante. Il y avait énormément d’attente au début de l’année. Pour la première fois, le groupe était constitué de jeunes ayant connu l’ensemble du parcours élite jeunes. Tous ont connu le niveau élite en M14, Gaudermen, Alamercery et en Crabos (pour les 2èmes années). Du point de vue des résultats, on est déçus, car on sort de la saison avec 6 victoires, dont une par forfait. On a regardé à posteriori l’ensemble des matchs, on n’est jamais très loin. Les garçons étaient bien dans l’intensité et dans le rythme, mais on a eu des difficultés dans la finalisation et dans les sorties de camp. Ensuite, on a joué de malchance, car on n’a jamais eu le groupe au complet. On a eu beaucoup de blessures, parfois 19 ou même 20 absents ! Ce n’est pas évident de devoir gérer avec tant de blessures, pour aller à Grenoble, on a pris le bus à 19 ! »

Une poule Challenge plus convaincante

Par la suite, les Juniors débarquent ainsi dans la poule Challenge. Mal lancés avec un premier accroc à domicile face à Montauban (15-34), nos jeunes Niçois réagissent en s’imposant face à Carcassonne (31-18) et Chambéry (40-5). Deux beaux succès qui permettent à l’équipe de s’accrocher au wagon de tête. Derrière, malgré la victoire face à Aurillac, le groupe paye le nombre conséquent de blessures et doit s’incliner à 5 reprises lors des 7 derniers matchs. En effet, cette longue saison a fait mal aux corps pour un jeune effectif. Dans cette poule Challenge, le Stade Niçois terminera à la 3ème place tout de même malgré de nombreux absents, une bonne performance qui laisse de l’espoir pour l’année prochaine !

Guillaume Cazanave :

« En Challenge, on n’a pas réussi à atteindre l’objectif de la qualification. C’est compliqué cette saison, car une seule équipe par poule se qualifie. Au niveau du rugby, on avait les moyens, car on a montré de belles choses, mais il manquait quelque chose. Le groupe, cette année, était équilibré entre des 1ères années et des 2èmes années. On ne veut pas renouveler l’effectif chaque année. Vu qu’il y a eu beaucoup de blessures, des jeunes ont eu pas mal de temps de jeu donc ils ont pris de l’expérience et cela servira pour la saison prochaine ! C’est encourageant. Cette saison, c’est aussi une remise en question pour le staff, on apprend et ça nous sert de leçon et d’apprentissage pour les prochaines saisons. »

Le club tient à féliciter l’ensemble de l’effectif des Crabos et le staff pour la longue saison qu’ils ont vécue et leur donne rendez-vous la saison prochaine !

Issa Nissa